« Le Bois du Cazier »

Brute de décoffrage comme le mouvement artistique dont elle se reconnaît, ou dans lequel on la range par dépit, l’œuvre de David Benet met en scène un Bois du Cazier noyé dans un paysage bucolique qui le voit ceinturé d’une rivière poissonneuse, de prairies en fleurs et de terrils verdoyants. Mais ne nous voilons pas la face, caché derrière des couleurs vives, le danger rôde. Des motifs émotionnels, obsessionnels et cabalistiques, propres à l’idéologie de l’artiste, semblent sans équivoque : un arbre corseté comme prisonnier d’une espèce de réfrigérant, une cheminée entourée de chevalements de mine et crachant de ses entrailles le feu de de la terre, un visage grimaçant… Peut-être une allusion directe à la catastrophe et à l’emprise de l’homme sur une nature qui se venge ? Bref, une Nouvelle Arcadie revisitée, indéfinissable, inclassable, dont seul David Benet et son « ça » détiennent la clé de lecture et d’interprétation finale.
Catégorie :

Informations complémentaires

Artiste

David BENET (°Charleroi, 1946)

Date

2002

Technique et dimensions

acrylique sur carton, 103 x 73 cm

Signature

signé en bas à droite

Acquisition

achat

Lieu d'exposition

Centre de documentation