« Plein ciel »

Ouvriers travaillant sur un pylône de ligne électrique à haute tension.
En 1947, un manifeste signé par Louis Deltour, Edmond Dubrunfaut et Roger Somville, définit les bases du mouvement Forces murales. Voulant se départir de l’art académique,  ces trois artistes aspirent à développer un art moderne orienté vers le public, et où sera remis à l’honneur des pratiques artistiques à portée collective comme la tapisserie, le vitrail, la peinture monumentale ou la céramique murale. En associant l’art plastique à la création architecturale, l’objectif visé par le collectif est de remettre l’art à la portée de tous en y « exaltant la vie et le travail des hommes, leurs luttes, leurs souffrances, leurs joies, leurs victoires et leurs espoirs ».
Participant au renouveau de la tapisserie en Belgique, « Plein ciel » fait partie de cette veine. Cette œuvre permet aussi d’apprécier la qualité intrinsèque des recherches plastiques d’un Edmond Dubrunfaut ainsi que d’appréhender sa technique de création. 
Catégories : ,

Informations complémentaires

Artiste

Edmond DUBRUNFAUT (Denain [F], 1920 – Furnes, 2007)

Date

1961-62

Technique et dimensions

tapisserie polychrome en laine,, 280 x 430 cm (12,04 m²)

Atelier

Atelier de Wit

Inscriptions ou signatures

signée en bas à gauche pour l'artiste, et à droite pour l'atelier

Acquisition

dépôt Igretec (Intercommunale pour la gestion et la réalisation d'études techniques et économiques)

Lieu d'exposition

Musée de l'Industrie