Masque auto-sauveteur (coffret didactique de présentation)

Le masque auto-sauveteur protégeait, le temps de fuir, le mineur contre les gaz toxiques dégagés par un coup de grisou ou un incendie souterrain. Le composant le plus toxique de ces gaz, l’oxyde de carbone, était rendu inoffensif par la cartouche filtrante du masque dont l’autonomie pouvait aller jusqu’à 2 heures et plus.
Il est à souligner que ce type de masque existait bel et bien avant août 1956 et la catastrophe du Bois du Cazier où les 262 victimes périrent asphyxiées. Mais la plupart des exploitants, par mesure d’économie, n’avaient pas jugé utile d’en équiper leurs ouvriers !
L’obligation de munir les mineurs de ce matériel de sécurité fut imposée par un Arrêté royal du 2 décembre 1957.

Informations complémentaires

Modèle

Auto-sauveteur Dräger à filtre contre l'oxyde de carbone – Modèle 750

Fabricant

Dräegerwerk à Lübeck (D)

Datation

ca 1955

Matériaux et dimensions

bois, verre et métal, 40 x 56 x 25 cm

Provenance

Centrale de Sauvetage de l'Industrie Charbonnière des Bassins de Charleroi et de la Basse-Sambre, à Marcinelle

Acquisition

dépôt Michel Vanbellinghen

Lieu d'exposition

Musée de l'Industrie (vitrine de la lampisterie)