Ouvert tous les jours sauf le lundi | +32 71 88 08 56

Installation mémorielle « L’Âge du Charbon »

Une installation de Fabio Caramaschi et Silvia Caracciolo

La fixité des images photographiques imprimées sur sels d’argent et la narration des images en mouvement se fondent ainsi en un monument visuel au mineur inconnu, pour conserver vivante la mémoire des derniers témoins de l’âge du charbon et la transmettre aux nouvelles générations.
Nous sommes partis, comme à la découverte d’une histoire de famille, sur la trace des mineurs italiens et nous les avons trouvés dans la province belge du Hainaut en Wallonie. Dans leurs yeux, il nous a semblé revoir les regards des jeunes gens qui abandonnaient leur terre dévastée par la pauvreté et par la guerre, pour chercher un avenir meilleur, au fond d’un trou noir dans un pays étranger.
  • Film « L’Âge du Charbon » (20 min, ITA Sub FR/NL)
    Ce film, monté à l’occasion de l’exposition de Bruxelles et présenté ici pour la première fois dans une projection en boucle, possède une structure circulaire dans laquelle des fragments sonores émergent des images comme les souvenirs refont surface dans la mémoire des mineurs. Ces hommes courageux, qui ont passé leur vie à lutter dans les profondeurs de la terre nous ont permis de creuser dans leurs souvenirs pour nous concilier des images et des paroles qui apparaissent aujourd’hui comme de précieux témoignages sonores et visuels de la dernière période de l’âge du charbon, le message des derniers habitants d’une époque venant de se terminer et pourtant déjà lointaine.
  • Portraits vidéo sur moniteur (56 x 15 min ITA Sub FR/NL)
    Les six entretiens, que les visiteurs peuvent suivre sur des moniteurs individuels munis d’un casque audio, offrent au spectateur un billet gratuit pour un voyage avec les mineurs italiens depuis les villages reculés de la Sicile ou du Trentino dont ils sont partis jusqu’aux boyaux à mille mètres de profondeur où ils ont gagné leur pain et leur dignité en terre étrangère. Dans leurs témoignages, nos héros racontent leur sentiment d’être encore, à plus de 50 années de distance, irréductiblement italiens.
Fabio Caramaschi (Milano, 1963)
Auteur, photographe et réalisateur, ses films documentaires Residence Roma, Dietro palla o dietro porta, Solo Andata il viaggio di un Tuareg ont obtenu de nombreux prix en Italie et à l’étranger, notamment le prix Ennio Flaiano et le prix Kodak pour la photographie et ils ont été diffusés sur des chaînes de télévision italiennes et internationales. Ses photographies ont été exposées à New York, Rome, Milan et publiées en recueil dans différentes monographies.
Silvia Caracciolo (Roma, 1978)
Vidéaste et monteuse, après des études en écriture et analyse cinématographique à l’Université Libre de Bruxelles (ELICIT), elle s’est diplômée en cinématographie à l’université Roma Tre. Elle a expérimenté au fil des années différentes formes d’expression dans le média-activisme au début des années 2000, jusqu’à réaliser des documentaires et des vidéoclips. Ces dernières années, elle a réalisé des reportages pour Arte, France2, Canal Plus, France3, et elle est l’auteure d’un documentaire diffusé sur Rai2.
  • août 15, 2019 - septembre 8, 2019
  • 9:00 - 6:00