fbpx

Ouvert du mardi au dimanche | +32 71 88 08 56

Le Bois du Cazier – Mémoires vives

Plus de 25 témoins, 25 visages, 25 personnalités relatent, sous la plume de Marcel Leroy, leur attachement au Bois du Cazier. Certains y ont consacré une carrière, à mille mètres sous terre ou, depuis 20 ans, dans les espaces muséaux. D’autres y ont vu leur vie basculer un matin d’août 1956. D’autres encore ont oeuvré à son sauvetage et à son maintien comme lieu de mémoire et site culturel ainsi qu’aux reconnaissances internationales. Le récit est rythmé par de nombreuses photos illustrant, au gré des manifestations et des événements, cette renaissance de l’emblématique charbonnage wallon.

Pour marquer les vingt ans du lieu de mémoire qu’est devenu le Bois du Cazier, un récit collectif s’imposait. D’où ce recueil de témoignages qui a débuté à Marcinelle le 23 juin 2021, lors de la cérémonie des 75 ans de l’accord « homme contre charbon » entre la Belgique et l’Italie en présence du président du Parlement européen David Sassoli. Trois mois plus tard, le 9 septembre, ce reportage au long cours s’est refermé sur la visite de la chanteuse Melanie De Biasio en compagnie d’élèves du secondaire. Entre ces deux moments symboliques, des témoins aux points de vue divers ont exprimé leur ressenti à propos de ce site culturel et touristique où, le 8 août 1956, éclata le tragique incendie qui tua 262 mineurs provenant de 12 pays.

Ce livre est un recueil de paroles et d’images destiné à retracer deux décennies d’efforts et de courage – après le sauvetage du charbonnage abandonné – pour faire de ce site un pôle de mémoire et de conscience reconnu par l’UNESCO, avec les trois autres sites miniers majeurs de Wallonie .
Guidé par le directeur, Jean-Louis Delaet, et par des membres de l’équipe, le journaliste Marcel Leroy a écrit cette histoire de notre temps comme s’il la racontait à son défunt ami, le sauveteur Angelo Galvan, chef porion de la pause de nuit qui, en 1956, avec d’autres mineurs, risqua sa vie pour ses compagnons. En 1986, il n’osait pas rêver de voir le Cazier préservé de l’oubli. En 2022, plus que jamais, le Cazier incarne des valeurs de solidarité et de tolérance et c’est pour cela qu’il est labellisé « Patrimoine européen ».

Édité par la Renaissance du Livre avec le soutien du CGT, il est préfacé par
le bourgmestre Paul Magnette. 176 pages – 19€90 – Vendu à la boutique du Bois du Cazier.

Les témoins

. Urbano Ciacci – Ancien mineur
. Loris Piccolo et Orlandina Iezzi – Orphelines
. Padre Gianni Bordignon – Prêtre
. Jean-Claude Van Cauwenberghe – Président de l’ASBL Le Bois du Cazier
. Jean-Louis Delaet – Directeur
. Alain Forti – Conservateur
. Philippe Delaunois – Ancien administrateur délégué de Cockerill Sambre
. Pierre Herlemont, Willy Schiepers et Thierry Dehant – Anciens des ACEC
. Catherine Thomas – Conservatrice du musée du verre
. Barbara Destrée – Commissaire générale au Tourisme
. Colette Ista – Directrice adjointe
. Michele Cicora – Orphelin
. Placido Diolosà – Secrétaire administratif
. Charles Szymkowicz – Artiste Peintre
. Marie-Louise De Roeck – Présidente de l’Amicale des mineurs des charbonnages de Wallonie
. Carlo Briscolini et Marc Moreau – Syndicalistes
. Jean-Louis Luxen – Responsable Coalition internationale des sites de conscience
. Gislaine Devillers – Première attachée à la Région wallonne auprès des institutions internationales
. Anne Morelli – Historienne, professeure honoraire de l’ULB
. Christelle Dethy – Responsable du service pédagogique
. Marie-Antoinette Gigliotti, Aude Musin, Axel Mathieu et Domenico Di Franco – Guides
. Mélanie De Biasio – Auteure interprète

Post a comment